Carnet d’esquisses

«Carnet d’esquisses», Darius, aux éditions du Chameau, format 21×29,7 cm, 2007.
Les dessins présentés dans ce livre ont été réalisés entre 1988 et 2006. Ils sont regroupés autour des huit thèmes suivants : arbres – voyages – intérieurs – portraits – bassins – poissons – tableaux – hommage, et sont accompagnés de textes originaux sur les thèmes abordés par les dessins :
« Le souffle de l’Arbre-fétiche de CEWELXA » de Zakari DRAMANI ISSIFOU,
« Brouillard sur la lagune », « Jardins de l’Alhambra » et « Dernière soirée à Lisbonne » d’Anna FRONGIA,
« Le plancher qui gémit … » de Véronique LEREDDE,
« Portraits Patagons » de Gérard LANGE,
« Bassins 6 versions du huit octobre » de Serge MAUGER,
« Tableau objet / tableau sujet » de Dino FAVA
Les dessins présentés dans ce livre sont tirés pour la plupart de mes carnets de croquis qui m’accompagnent en voyage ; il m’arrive aussi de les faire au retour d’après des photographies prises sur place.
Le dernier chapitre est une occasion de rendre hommage à deux peintres qui sont, pour moi, très importants. Quand on s’essaie à la peinture et au dessin, tous les peintres que l’on rencontre nous influencent, mais certains d’entre eux apparaissent plus encore comme des phares, des maîtres, des guides. La rencontre avec les oeuvres de Matisse a toujours provoqué en moi des sensations intenses, une émotion très forte, bouleversante. Cela provient peut-être de l’incroyable équilibre de ses traits, ou encore d’une forme de vérité heureuse dégagée par l’utilisation qu’il fait des couleurs.
Lorsque je sortais d’une longue période sans avoir dessiné, mon échauffement favori pour reprendre le trait a toujours été de refaire des dessins de Matisse, en m’imaginant à sa place, c’est-à-dire en les jetant d’un seul jet sur la feuille, sans retour ni hésitation.
Avec Hiroshige, j’ai découvert l’art oriental et sa façon de faire ressentir la nature à travers un tableau, comme si nous étions dans le décor naturel. J’ai beaucoup moins reproduit les dessins d’Hiroshige, que ceux de Matisse, mais je sens qu’il m’apporte beaucoup pour aller vers l’essentiel. Le titre de cet ouvrage «Carnet d’esquisses» est d’ailleurs un hommage direct à Hiroshige («Carnets d’esquisses» aux éditions Phébus, 1ère éd. en 1984, rééd. en 2001).

poisson2 poisson5 couvDariusp4

biographieP1